Vitra Campus, le parc à thème du design

Quand un incendie détruit son usine en 1981, le patron de la marque de meubles Vitra décide de la faire reconstruire par les plus grands architectes.

Au premier plan : Diogene, de Renzo Piano (2013), une maison expérimentale minimaliste. Au second plan, la VitraHaus de Herzog & de Meuron (2010) : l’espace d’exposition des meubles Vitra.
Au premier plan : Diogene, de Renzo Piano (2013), une maison expérimentale minimaliste. Au second plan, la VitraHaus de Herzog & de Meuron (2010) : l’espace d’exposition des meubles Vitra.

Vitra est une grande marque de meubles et de design. Son siège est en Suisse, mais la production est délocalisée à Weil am Rhein, une banlieue de Bâle située du côté allemand de la frontière. En 1981, la moitié des installations est détruite par un incendie. Loin de se décourager, le PD-G Rolf Fehlbaum en profite pour réaliser un projet ambitieux : faire reconstruire l’usine par différents architectes sélectionnés pour leur créativité, en ajoutant des modules au gré du développement de l’entreprise. Ainsi naît le Vitra Campus, un lieu stimulant pour le travail, la culture… et le commerce !

En 1989, un musée du design, installé à l’entrée de l’usine, attire rapidement un grand nombre de visiteurs. Un succès dû en grande partie au choix d’un architecte de génie, l’Américain Frank O. Gehry, qui obtient le prix Pritzker la même année.

En 1993, pour bâtir sa caserne privée de pompiers, Vitra fait appel à une architecte alors presque inconnue, Zaha Hadid. Cette première réalisation sera pour la jeune irakienne un véritable tremplin vers la gloire.

En 2010, les Bâlois sont enfin à l’honneur car c’est au cabinet Herzog & de Meuron qu’est confié le centre d’exposition baptisé VitraHaus. Les deux inventifs compères vont alors détourner avec humour la forme de base d’une maison et en faire 12 modules empilés dans un désordre apparent. Le résultat est un étonnant immeuble aux espaces intérieurs très agréables et dans lequel la circulation est parfaitement maîtrisée.

La liste des autres œuvres est longue, signalons seulement la tour d’observation de Carsten Höller (2014), qui amusera petits et grands avec son toboggan géant, un tire-bouchon de 34 m de longueur !

 
Comment visiter : Vitra Design Museum Charles-Eames-Strasse 2, 79576 Weil am Rhein, Allemagne. Parking gratuit, entrée du parc extérieur et du VitraHaus libre, entrée du musée du design et de la gallerie payante, visite guidée de tout le "campus" payante.
GPS : 47.601833, 7.618880

Lien utile : www.vitra.com/fr-fr/campus/architecture, www.vitra.com/fr-fr/corporation/press/press-releases/details/press-article-campus

Plan du Vitra Campus, avec le nom des créateurs des différents éléments.
Plan du Vitra Campus, avec le nom des créateurs des différents éléments.
Dans la VitraHaus, un technicien assemble la fameuse Eames Lounge Chair, vendue à 6 millions d’exemplaires depuis 1956.
Dans la VitraHaus, un technicien assemble la fameuse Eames Lounge Chair, vendue à 6 millions d’exemplaires depuis 1956.
Un des espaces d’exposition du VitraHaus, avec une vue enviable sur la campagne.
Un des espaces d’exposition du VitraHaus, avec une vue enviable sur la campagne.
La tour panoramique de Carsten Höller (2014), coiffée d'une horloge et équipée d'un toboggan de 38 m de longueur.
La tour panoramique de Carsten Höller (2014), coiffée d'une horloge et équipée d'un toboggan de 38 m de longueur.

EN CE MOMENT DANS LES RAYONS

Retrouvez mes travaux

[recent works] :

Dans GEO de novembre 2018, des cartes, plus un article écrit et illustré sur les croisières.

Dans National Geographic de novembre, adaptation en français des illustrations et des cartes.

Des infographies dans "Mon atlas de prépa" (2018, Éd. Autrement).

Dans Historia spécial de novembre des cartes les guerres athéniennes.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Un plan 3D de la cité de Carcassonne (Carnets des Guides Bleus, Hachette).

Infographies de la 2e édition de l’Atlas du climat (Éd. Autrement) paru en 2018.

"Le vent nous portera",

éditions Gallimard (infographies).

Dans GEO Histoire une carte de la guerre de 1870 et une des colonies françaises de l’époque.

Toutes les cartes et infographies de l’Atlas de l’Inde, (Éd. Autrement).

Dans le n°777

de Version Femina,

une carte de l’Inde du Sud.