Une machine qui fonctionne depuis 1737

À Bad Kösen, un énorme et complexe mécanisme de bois distille l’eau salée. En n’utilisant que des énergies renouvelables !

Quand on ne connaît pas les Gradierwerken, on peut les confondre avec des fortifications romaines !
Quand on ne connaît pas les Gradierwerken, on peut les confondre avec des fortifications romaines !

Dans la ville de Bad Kösen (Saxe-Anhalt), on peut admirer un très ancien, très grand et très étrange mécanisme de bois : le Gradierwerk (voir l’article précédent sur celui de Bad Salzungen). Achevée en 1737, cette énorme machine permet de concentrer et de purifier l’eau salée pour en extraire plus facilement le sel sec. Elle est composée de trois parties : un moulin, un puits et une tour de graduation (concentration). Le moulin utilise la force du courant de la rivière Saale pour actionner deux pompes : l’une puise l’eau salée à 175 m sous terre, l’autre la fait monter au sommet de la tour de graduation. La saumure n’a plus qu’à redescendre la pente pour aller jusqu’à une bouilloire d’où l’on extraira le sel sec. Ce complexe appareillage est bien entretenu et fonctionne parfaitement depuis bientôt trois siècles. Il sert aujourd’hui aux curistes qui viennent respirer l’air salé aux abords du Gradierwerk. Les curieux peuvent visiter le puits, baptisé Borlachturm en hommage à J. G. Borlach, l’inventeur du mécanisme. Mais c’est le système de transmission qui vaut à lui seul la visite : sur deux tronçons de 130 m et 170 m, de grosses poutres de bois fixées bout-à-bout oscillent doucement en grinçant.


Comment visiter : Rudolf Breitscheid Strasse 14, 06628 Bad Kösen. Parking payant : Niddaer Strasse 7. Accès libre.
GPS : 51.133590, 11.722870
Liens utiles : www.gradierwerk-bad-koesen.de/verein.html, en.wikipedia.org/wiki/Graduation_tower

La tour de Borlach, où est puisée l’eau salée du sous-sol. Le système de transmission par poutres de bois est visible à gauche et à droite.
La tour de Borlach, où est puisée l’eau salée du sous-sol. Le système de transmission par poutres de bois est visible à gauche et à droite.
Les pompes élevant l’eau salée au sommet de la structure. Remarquer le système de transmission par poutres, à gauche.
Les pompes élevant l’eau salée au sommet de la structure. Remarquer le système de transmission par poutres, à gauche.
Après avoir ruisselé sur les fagots de prunellier, la saumure s’écoule par le bas du Gradierwerk.
Après avoir ruisselé sur les fagots de prunellier, la saumure s’écoule par le bas du Gradierwerk.
Max et Moritz, célèbres garnements allemands, font de la balançoire sur les pompes du Gradierwerk.
Max et Moritz, célèbres garnements allemands, font de la balançoire sur les pompes du Gradierwerk.

EN KIOSQUE

Retrouvez mes travaux

[recent works] :

Infographies de la 2e édition de l’Atlas du climat (Éd. Autrement) à paraître au printemps 2018.

Dans GEO de janvier, des cartes des îles Marquises et des Berbères.

"Le vent nous portera",

Éd. Gallimard, paru le 19 oct. 2017 (infographies).

Dans GEO Histoire une carte de la guerre de 1870 et une des colonies françaises de l’époque.

Dans Historia de janvier, une carte de la guerre des Gaules.

Dans National Geographic de janvier, adaptation en français des illustrations et des cartes.

Des infographies dans le "Grand Atlas 2018" (Éd. Autrement), paru le 6 septembre 2017.

Toutes les cartes et infographies de l’Atlas de l’Inde, (Éd. Autrement).

Dans le n°777

de Version Femina,

une carte de l’Inde du Sud.